photo-article
Le 24/07/2015 à 19:35
« Je crois en moi de plus en plus »
#GOLAMUSE
Dernière mise à jour Le 24/07/2015 à 19:35

27 ans. Le 4 juillet dernier, entouré de ses amis disputant comme lui le tournoi Future de Bourg-en-Bresse, Alexis a soufflé ses 27 bougies. Après bientôt près de 2 ans et demi à balader son sac de tennis sur le circuit, "Lamuse" pour les intimes recevait de très nombreuses marques d’affection.

« Une période d'adaptation pour les Challenger »

27 ans. C’est peut-être l’âge de la maturité, pour un garçon de plus en plus épanoui sur le tour. Pourtant, lorsque nous l’avions laissé au mois de mars dernier, la machine semblait s’être enrayée. Le français venait d'enchaîner quatre tournois consécutifs sans connaître la moindre victoire.

Pour rebondir, et retrouver de la confiance, il avait pris l'avion, direction le Brésil, pour y jouer deux tournois Challenger, à Santos, et Sao Paulo. Pari gagnant, avec ses deux premières victoires de sa carrière en Challenger, nottament contre Andre Ghem, joueur brésilien classé à l'époque 150ème mondial, et même 130ème aujourd'hui.

À un moment donné, on joue au tennis parce qu'on veut jouer les tournois qu'on voit à la tv. À mon classement je commence à rentrer dans les grands tableaux des challengers. J'ai eu une petite période d'adaptation. C'était une bonne expérience de partir au Brésil où j'ai eu des matchs durs mais qui m'ont aussi donné confiance.

À l'avenir j'espère bien ne jouer que des Challengers et ensuite que des ATP.

« Je suis aussi capable de gagner en France »

Après cette tournée plutôt positive, Alexis est pourtant revenu en France, pour une série de quatre tournois sur le circuit Future. Si il a atteint le second tour à Bourg-en-Bresse, et les quarts à Montauban et Saint-Gervais, il a remporté à Toulon, dans le Var, un "15 000", son premier sacre sur le territoire national. Une vraie belle performance.

J'ai décidé d'enchaîner en France parce que je voulais me prouver que je pouvais gagner en France. Aussi financièrement ce sont des tournois intéressants car on a peu de frais. Je tire un bilan positif de ces 4 semaines avec une victoire à Toulon.

À Montauban je suis tombé sur un Gleb Sakharov en forme et physiquement j'ai payé la semaine de Toulon. À Bourg, je reste un peu frustré car je perds le match tout seul en menant un set un break.

« Je me professionnalise de plus en plus »

Alexis le sent, il est sur la bonne voie. Aucun problème physique en vue, il doit maintenant poursuivre son apprentissage du haut niveau sur ces tournois d'un niveau plus élevé pour une deuxième partie de saison avec des nombreux enjeux, et jouer sur le circuit Challenger pour continuer à progresser.

La santé va plutôt bien. J'ai beaucoup enchaîné ces derniers temps et c'est vrai qu'avec les dernières chaleurs les organismes sont touchés mais ça va.

En Challenger, les conditions sont généralement meilleures qu'en future : les balles, les terrains, les hôtels. Sur cette deuxième partie de saison j'espère me prouver que je peux faire de bons résultats sur ces tournois là et continuer à avancer au classement. Ce qu'il me manque ? Sûrement d'enchaîner quelques victoires en Challenger ... Pas grand chose.

Viser l'US Open

Alexis ne manque par d'objectif pour cette fin 2015. Après cette belle tournée, il a décidé de retourner sur le circuit Challenger. Si le suisse Henri Laaksonen a été plus fort que lui à Tampere, il enchaîne dès lundi avec le Challenger d'Astana.

Je pars aujourd'hui au Challenger d'Astana, au Kazakhstan. J'éspère avoir le classement suffisant pour rentrer dans les qualifications à l'US Open. Pour la fin de saison, je veux continuer à jouer avec le même état d'esprit que ces derniers mois et continuer à progresser à tous les niveaux pour pouvoir jouer tous les plus gros tournois en 2016 !

BONUS

Le site de l'ATP s'est offert le mois dernier une petite cure de jeunesse. L'occasion pour Alexis de profiter d'un tout nouveau profil pour y afficher fièrement ses couleurs. Si à l'époque de la publication, le français affichait une 285ème place mondiale, il est aujourd'hui encore mieux classé, au 255ème rang, le meilleur de sa carrière.

Would like to thank Clo on a great job updating my ATP profile.

Une photo publiée par Alexis Musialek (@alexmusialek) le

Je tiens à remercier Clovis qui s'occupe de toute la partie communication pour moi car il fait un super boulot. Le nouveau profil ATP est aussi très réussi, reste à moi de le rendre encore plus beau avec un classement à deux chiffres !

Un dernier mot : merci

Merci à tous. À tout ceux qui soutenez Alexis à travers le monde. À vous, qui nous envoyez de très nombreux et sympathiques messages de soutien. Nous y sommes très sensibles, et même si nous ne pouvons pas répondre à tout, sachez qu'ils touchent Alexis profondémment. Et surtout, n'oubliez pas que vous que vous pouvez toujours suivre Alexis sur Twitter, le soutenir avec le #GoLamuse, et le "liker" sur Facebook !

Euh sinon, Alexis ? Un dernier mot pour ton public ? Est ce que #tulacon ?

#jelapaul

Maintenant vous en êtes sur, il est remonté à bloc ! Les initiés comprendront.

#FUTURE
Une période difficile
#FUTURE
La saison 2015 est lancée !
#FUTURE
Un titre pour finir 2014
#FUTURE
Des perfs en terres ibériques
icon-comment RÉAGISSEZ